Dois-t-on passer par une plateforme d’achat de liens ?

C’est souvent le challenge ultime du référenceur des moteurs de recherche : trouver des partenaires adéquats pour obtenir des liens de qualités.

Quand l’impatience et la frustration prennent le dessus, le webmaster est tenté par la solution de facilité qui est celle de mettre la main au portefeuille et monnayer son partenariat.

Brisons le tabou du référencement naturel et traitons le sujet des liens sponsorisés dans tous ses aspects, en relevant le meilleur et le pire.

Pourquoi a-t-on besoin de liens externes ?

Les liens externes, ou backlinks sont des liens de sites externes redirigeant vers les pages de votre site. Leurs effets sont bénéfiques pour votre référencement, tant qu’ils sont originaires de sites déjà qualifiés pour les moteurs de recherche.

Dans le cas contraire, des liens placés sur des pages au contenu pauvre ou malveillant risque de s’apparenter à du spam et peuvent être parfois pénalisé par Google.

Comment obtenir des liens externes ?

Si vous n’avez pas forcément un réseau hyper étendu dans votre secteur d’activité, gagner du partenariat peut s’apparenter à une longue partie de pêche.
Plusieurs mois ou années peuvent s’écouler. Le temps d’écrire du contenu de qualité, partager sur les réseaux sociaux, networker, gagner des contacts, faire ses preuves et enfin être cité par des médias de confiance.

C’est long et c’est pourtant un travail nécessaire. Google décrypte en partie la crédibilité de vos partenaires pour juger de la vôtre.

Ainsi, une solution à effet quasi-immédiat se présente devant nous : les plateformes d’achat de liens -ou « netlinking« -.

Qu’est-ce qu’une plateforme d’achat de liens ?

Une plateforme d’achat de liens est une plateforme d’échange ou d’achat de contenu web proposant un ou plusieurs liens redirigeant vers une ou plusieurs pages du site web de l’acheteur. L’objectif étant d’en faire la promotion et ainsi tenter de booster le référencement du site.

Cette pratique est tolérée par Google uniquement si le lien est annoté « rel=sponsored » pour préciser au moteur de recherche qu’il s’agit d’un lien acheté.

Ça n’est donc pas acheter un lien qui est illégal, mais le fait de tenter de bénéficier d’un gain de référencement pour un lien acheté et placé.

Dans tel cas, il ne sera pas considéré pour le référencement. Autant dire que l’achat de lien n’est utile que s’il est référencé (« do follow« ), donc allant à l’encontre de la réglementation de Google.

Je ne le fais pas sur mon site, mais je ne suis pas non plus là pour faire la moraline. J’évoque simplement le sujet en se demandant si la méthode est efficace bien qu’elle ne soit pas conventionnelle.

Une plateforme d’achat de lien peut-elle booster mon site web ?

Plutôt oui.

La condition est la même que pour les liens conventionnels : tant que votre lien se trouve sur une page au contenu de qualité sur une source fiable et en rapport avec votre activité, ça ne pourra faire que du bien à votre référencement.

C’est un secret de polichinelle de dire que même de grands médias mainstreams vendent des liens sur leurs articles digitaux. Sans vous donner plus d’indice, vous trouverez donc très facilement votre bonheur en quelques clics de recherches.

Google les pénalise-t-il ?

Plutôt non mais quelques rares cas existent.

L’un des exemples les plus célèbre des sites pénalisé est le cas du fleuriste Interflora au Royaume-Uni. Depuis que le site a acheté des liens, les Britanniques en quête de rose à la Saint-Valentin ne les trouvent plus dans les tops requêtes.

Mais les cas similaires sont surtout de grosses industries ayant volontairement abusées de la technique. Ils ont acheté une quantité astronomique de liens en un laps de temps réduit et ont vu Google s’interroger sur leur boost en SEO très soudain.

En réalité, Google a conscience du problème, sait reconnaître les sites qui le pratique mais en pénalise très peu.

  1. D’abord parce qu’il ne peut que rarement prouver qu’un lien a été acheté et placé illégalement. À moins d’enquêter manuellement sur les plateformes de liens et de comparer qui a acheté quoi, ce qui est logistiquement impossible.
  2. Ensuite parce que rien ne prouve que le lien a été placé à la volonté du propriétaire de la page concernée.

Ainsi, les rares fois où vous vous feriez prendre, le gain de référencement du lien sponsorisé sera nul et c’est normalement la seule chose que vous risquez.

Dois-je acheter des liens ?

Plutôt non.

Certes, nous avons déduit qu’acheter et placer illégalement un lien peut avoir des conséquences bénéfiques et les chances que Google vous pince sont très faibles. En revanche, l’achat de liens pose d’autres problèmes :

  • C’est payant. Le référencement organique s’appuie sur des méthodes qui sont normalement gratuites. Si vous pouvez obtenir des résultats gratuitement, quel intérêt il y a-t-il pour votre entreprise d’investir dans un coût supplémentaire ?
  • On n’est jamais sûr du résultat. Le SEO n’étant pas une recette magique, on n’est jamais sûr que tel lien acheté va nous garantir une première page. Cela dépend de tellement de facteurs que l’on ne contrôle pas toujours.
    Je n’investirais moi-même pas dans un service sans être certain de son retour sur investissement.
  • Ne compter que là-dessus est suicidaire. Vous pouvez investir dans 1000 ou 2000 backlinks, si votre contenu est nul Google va s’en rendre compte et votre référencement restera inexistant.
    Travailler votre contenu, enrichir vos contacts, optimiser l’expérience utilisateur de votre site… Tout ça ne s’achète pas et c’est pourtant la base de la fusée qui boostera votre site.

Je ne vous dirais donc pas d’ignorer totalement cette solution. Ça peut en effet être une solution, rentable à court terme.
En revanche, surveiller vos investissements et améliorer gratuitement et légalement votre site ne peuvent être que bénéfique sur du long terme.

Si vous cédez à la tentation par manque d’opportunité, veillez à trouver des liens de qualités sur des sites reconnus dans votre industrie.


Construisons ensemble votre visibilité

%d blogueurs aiment cette page :