Comment booster le référencement de ses catégories de produits

Catégorie de produits e-commerce

Beaucoup d’internautes abandonnent le processus d’achat parce qu’ils se perdent dans des listes de produits peu ergonomiques.
Face à un manque d’informations ou de clarté sur le contenu d’une catégorie, l’utilisateur n’est pas en mesure de dissocier les produits qui y sont associés.

Google le sait (Google sait tout) et encourage la dissociation de mots clés par catégorie de produits.

Diversifier et clarifier ses catégories de produits

Ainsi, les noms de vos catégories de produits sont le moteur de votre référencement. Ils doivent être clairement distincts (jardinage et aménagement extérieur appartiennent à la même catégorie de produit).

Les noms des catégories doivent se faire en balise H1, puis-ce que ce sont les titres principaux des pages auxquels ils appartiennent.
Ce à quoi s’ajoute le nom des différents produits qui peuvent s’écrire en H2 ou H3.

De même, beaucoup d’e-commerçants pensent à mettre en avant leurs produits dans la page catégorie. Ils vont alors proposer une structure de page très visuelle et très imagée mais oublient de nourrir Google. Pour nourrir Google, il faut un minimum de texte.

Je sais que les pages catégories ne se prêtent pas forcément au roman mais essayez de cibler un texte introductif d’un minimum de 200 mots pour replacer vos mots-clés dans un contenu paragraphé et rappeler à Google la nature des produits contenus dans la page.

Proposer une navigation fluide entre les différentes catégories de produits

  • Il faut pouvoir rendre fluide l’accès aux produits par l’utilisateur. Proposer une navigation à facette permettant de trier et de filtrer les différents produits permet une navigation fluide, limitant le nombre de clics avant achat.
  • La majorité des sites e-commerces ont beaucoup de pages. Ainsi, pour fluidifier la navigation, il est conseillé d’utiliser un fil d’Ariane.
    C’est le schéma de navigation de l’utilisateur qui l’a mené à la consultation de la page actuellement ouverte. Vous l’avez certainement déjà vu, il se présente sous cette forme :
fil d'ariane d'un e-commerce
Crédit: marketingland

Cela sera utile à l’utilisateur pour revenir sur sa navigation sans tabasser la flèche gauche de son navigateur. Ce qui permet de limiter le taux de rebond.

Pour Google, un fil d’Ariane est utile pour mieux cerner le mapping de votre site et comprendre les gammes et la structure de vos produits.

Offrir à Google des pages catégories qu’il comprend facilement

Je répète souvent sur mon site que le SEO n’est pas une science exacte. L’expérience de l’utilisateur doit primer avant toute chose et être accompagné d’une pagination « Google Friendly ».
Ainsi, on peut en conclure que vos pages catégories doivent d’abord être adapté à votre parcours client, puis communiquer les informations suivantes au moteur de recherche :

  • Avoir une balise méta Title bien structuré, comprenant seulement : le nom de la catégorie – le nom du site. C’est l’information qui sera visible dans l’onglet de l’utilisateur.
  • Avoir une méta-description complète, possédant entre 200 et 300 mots et contenant votre stratégie de mots clés.
  • Rediriger vos pages similaires à la catégorie en balise canonical. Elle se place dans le code source de votre page web et précise à Google l’ensemble des pages identiques à celle-ci pour éviter que le moteur de recherche vous suspecte de contenus dupliqués.
  • Prendre soin de remplir les attributs alt de vos images. Google est un lecteur mais pas un analyste d’art. Comme il ne sait pas comprendre le contenu d’une image, il se rapporte à l’attribut alt pour interpréter le contenu de vos images.

Construisons ensemble votre visibilité

%d blogueurs aiment cette page :